vendredi, 15 août 2014 09:50

Le plus petit pas possible pour plus de joie en famille

 

Le plus petit pas possible pour plus de joie en famille

 

 

Il m’arrive souvent d’avoir des grands projets pour moi et ma famille,  (surtout pendant cette période spéciale des vacances). Je me dis « A la rentrée, je vais super bien m’organiser pour avoir plus de temps avec les enfants pendant la semaine. Je vais suivre les conseils de ce bouquin qui parle de communication avec les ados pour améliorer les relations entre nous. Je vais prendre du temps pour moi et faire du sport. »

Mon envie de changement est bien réelle et je sais que cela serait bon pour moi et ma famille de faire cela … Pourtant j’observe que si j’entame pleine d’entrain le chemin vers  la réalisation vers ces changements, très vite, je me décourage, je suis dans la contrainte, l’effort, la lutte, puis viennent le découragement et le jugement !

Surtout pendant cette période spéciale des vacances, Je me dis « A la rentrée, je vais super bien m’organiser pour avoir plus de temps avec les enfants pendant la semaine. Je vais suivre les conseils de ce bouquin qui parle de communication avec les ados pour améliorer les relations entre nous. Je vais prendre du temps pour moi et faire du sport. » Mon envie de changement est bien réelle et je sais que cela serait bon pour moi et ma famille de faire cela … Pourtant j’observe que si j’entame pleine d’entrain le chemin vers  la réalisation vers ces changements, très vite, je me décourage, je suis dans la contrainte, l’effort, la lutte, puis viennent le découragement et le jugement ! Ce n’est pas juste pourquoi je n’y arrive pas.

J’ai lu il y a quelques jours un article dans le magazine Happinez. Un article dont les mots me trottent dans la tête depuis. Cet article parle de la philosophie Kaisen qui signifie en japonais « amélioration continue » et qui semble être un bon moyen pour aller pas à pas vers là où je veux aller dans ma vie.

L’état d’esprit Kaisen, nous propose un chemin, celui du tout petit pas et parfois même celui du plus petit pas possible.

Dans cet article j’ai été marquée par l’exemple suivant. Si mon projet est de faire deux heure de yoga par jour, car je sais que c’est bon pour mon corps, pour mon bien être. Au lieu de m’inscrire dès  septembre à un cours de yoga de ma commune, je peux commencer par apprendre à faire une salutation au soleil et me donner comme objectif d’en faire une par semaine. L’idée étant de nous permettre de mettre petit à petit de nouvelles habitudes dans nos vies et non de grand chamboulement. L’état d’esprit est d’avoir confiance dans l’idée que si j’arrive à mettre dans mon rythme de vie une salutation au soleil par semaine, j’arriverai surement bientôt à en mettre deux et qu’au bout du compte même si cela prend du temps j’arrivai à faire une deux heure de yoga par semaine. On nous parle même d’un encore plus petit pas en nous proposant une fois par semaine de dérouler notre tapis de yoga, nous mettre au centre, faire trois grandes respirations et de ranger notre tapis !!

Je trouve cette idée géniale pour moi et ma famille

Au lieu de faire du grand chambardement et de finalement très vite abandonner.
Je continue à avoir de grands rêves et projets et j’avance petit pas par petit pas.

  • J’ai besoin de reconnecté avec mon conjoint et je rêve d’une semaine en amoureux au Maroc. Je commence par lui signifier mon amour avec des petits pas : je le prends dans mes bras avant qu’il ne parte au boulot par exemple.
  • Je souhaite arrêter de juger et critiquer un de mes enfants. Je commence par prendre le temps le soir de réfléchir à la journée passé et me trouver une belle chose le concernant.
  • J’ai envie de manger plus sainement, je commence par un tout petit changement, commencer tous mes repas par une crudité par exemple.

Les changements ne seront pas fulgurants mais ils seront là.

Finalement cela me fait penser à cette fameuse histoire de tortue ! 


 

Laissez un commentaire

Continuons la discussion !

Espace réservé